USA : un homme accusé d'avoir forcé sa femme infidèle à décap:ter son amant Best african societe news update - ColorMag

USA : un homme accusé d’avoir forcé sa femme infidèle à décap:ter son amant

Il se fait appeler Armando Barron, cet americain de 30 ans a été arrêté vendredi dernier dans le New Hampshire. Il est accusé d’être lié au me√rtre d’un homme, Jonathan Amerault, âgé de 25 ans.

Le corps de la victime avait été découvert dans une forêt le 22 septembre. Trois jours plus tôt, le suspect aurait découvert que sa femme, Britany Barron, 31 ans, le trompait, en fouillant dans son téléphone portable. Il aurait ensuite appris que son amant était un certain Jonathan Amerault, avec qui elle travaillait.

Fou de rage, l’homme aurait passé son épouse à tabać, lui mettant même, selon son témoignage, une árme dans la bouche. Il l’aurait ensuite étränglée sur leur lit, provoquant chez elle une perte de connaissance. Un peu plus tard, il se serait servi du téléphone de la jeune femme pour envoyer un message à Jonathan Amerault, afin de le piéger en lui donnant rendez-vous.

Le magazine «People» explique qu’il l’aurait alors rencontré dans un parc, le frappant lui aussi vìolemment. Puis, il aurait demandé à sa femme de lui tįrer dessus. Ce qu’elle aurait refusé. C’est finalement le mari qui aurait appuyé sur la gâćhette, au moins trois fois.

Incarcéré sans possibilité de remise en liberté sous caution

Après avoir conduit dans des véhicules séparés vers un camping, Armando Barron aurait dit à sa femme qu’«une fois que le soleil se lèverait le lendemain matin, il lui pardonnerait». Mais avant ça, il lui aurait ordonné de déčapiter son amant, pour qu’il ne puisse pas être identifié. Ce que l’épouse aurait fait.

Quand l’homme aurait appris que les autorités le recherchaient ainsi que son épouse, il serait retourné au domicile familial, laissant Britany Barron sur le site du camping, lui ordonnant d’enterrer le corps. La tête de la vi-ctime a été découverte dans un endroit séparé. L’épouse a été arrêtée par des gardiens à qui elle aurait confié «avoir de gros problèmes».

Le couple a plaidé non coupable vendredi et est incarcéré sans possibilité de remise en liberté sous caution. Armando Barron a été inculpé pour «avoir causé sciemment la mort de Jonathan Amerault en lui tirant dessus après l’avoir kidnappé».

Sa femme, quant à elle, est accusée de falsification de preuves matérielles. Le mari est également mis en examen pour violences conjugales et menace avec árme dans le but de placer sa femme «dans la crainte d’une blessure corporelle imminente».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mariobet