USA: Trump dénonce les manifestants de la Maison Blanche comme “ juste là pour causer des problèmes ” alors que le maire de DC défend la ville

(CNN) Après une nuit de manifestations et de troubles raciaux dans les villes américaines , le président Donald Trump a utilisé les messages du samedi matin pour se déclarer en sécurité à l’intérieur de la Maison Blanche, s’en prendre à un maire démocrate et évoquer la perspective d’une autre manifestation avec ses partisans plus tard dans la journée.

Dans une série de tweets, Trump a félicité les services secretsaméricains  de l’avoir protégé à l’intérieur son manoir fortifié vendredi soir alors que des manifestants se rassemblaient à l’extérieur suite à la mort de George Floyd . Le président a suggéré que des chiens et des armes attendaient à l’intérieur des portes.
Appelant les manifestations organisées et un mauvais service à la cause de la justice raciale, Trump a insinué que ses propres partisans pourraient organiser leur propre rassemblement devant le Maison Blanche samedi soir, une suggestion volatile à un moment national chargé.
Dans ses messages, Trump n’a pas cherché à abaisser la température ni à consoler les Américains qui se trouvent confrontés à des crises de santé et raciales parallèles.
“Excellent travail hier soir à la Maison Blanche par le US @SecretService. Ils étaient non seulement totalement professionnels, mais très cool J’étais à l’intérieur, j’ai regardé chaque mouvement et je n’aurais pas pu me sentir plus en sécurité “, a déclaré Trump sur Twitter.
Le président a utilisé jeudi la menace de représailles policières et une intervention militaire au Minnesota où les manifestations sont devenues violentes et destructrices – disant sur Twitter que “lorsque le pillage commence, le tournage commence”. Les tweets de Trump samedi ont également invoqué des images liées à des tactiques policières brutales de l’ère des droits civiques.
Les services secrets “laissaient les ‘manifestants’ crier et déclamer autant qu’ils le voulaient, mais chaque fois que quelqu’un … trop fringants ou hors de propos, ils se précipitaient rapidement sur eux, dur – je ne savais pas ce qui les frappait “, a écrit le président. “S’ils l’avaient fait, ils auraient été accueillis avec les chiens les plus vicieux et les armes les plus inquiétantes que j’aie jamais vues. C’est à ce moment-là que les gens auraient été très gravement blessés, au moins.”
Trump a allégué, sans preuves, que les manifestants de Lafayette Park vendredi soir étaient “gérés professionnellement”. Rien n’indique qu’ils l’étaient.
“Les soi-disant” manifestants “gérés professionnellement à la Maison Blanche n’avaient pas grand-chose à faire avec la mémoire de George Floyd. Ils étaient juste là pour causer des problèmes. Le @SecretService les a manipulés facilement “, a écrit le président .
“Ce soir, je comprends, c’est MAGA NIGHT AT THE WHITE HOUSE ???” a-t-il ajouté, que CNN a contacté la Maison Blanche pour obtenir des commentaires.
Trump a également critiqué le maire de DC Muriel Bowser, affirmant qu’elle n’a pas permis à la police de DC de s’impliquer dans les manifestations devant la Maison Blanche. Les services secrets ont cependant confirmé plus tard que le département de police de DC et la police du parc américain étaient sur les lieux.
Bowser a répondu à Trump sur Twitter samedi, déclarant que le service de police de DC “protégera toujours DC et tous ceux qui y sont, que je sois d’accord avec eux (tels que ceux qui exercent leur droit de premier amendement) ou ceux que je ne suis pas (à savoir, @realdonaldtrump ). “
Le maire de DC a déclaré que Trump “se cache derrière sa clôture peur / seul”, elle se tient avec les gens “exerçant pacifiquement leur premier Amendement Juste après le meurtre “de Floyd et” des centaines d’années de racisme institutionnel “.

Des manifestants s’affrontent avec les services secrets à l’extérieur de la Maison Blanche

Floyd, un homme afro-américain de 46 ans, est décédé cette semaine après avoir demandé de l’aide alors qu’un policier a utilisé son genou sur le cou de Floyd pour le clouer – sans armes et menotté – au sol. Sa mort a déclenché des manifestations à travers les États-Unis.
Pendant plus de cinq heures dans la nuit, des manifestants ont confronté vendredi des agents des services secrets à l’extérieur la Maison Blanche – en criant, en jetant des bouteilles d’eau et d’autres objets sur la ligne des officiers, et en essayant de franchir les barrières métalliques.
Parfois, la foule enlevait les barrières métalliques et commençait à pousser contre les officiers et leurs boucliers anti-émeute. Les services secrets ont continuellement remplacé les barrières tout au long de la nuit alors que les manifestants les luttaient.
Les manifestants ont poussé assez fort à quelques reprises les officiers a dû repartir avec ce qui semblait être des blessures mineures. À un moment donné, les agents ont répondu à des poussées agressives et à des cris en utilisant du gaz poivré sur les manifestants.
Tout au long de la nuit, les manifestants pourrait être entendu chanter leur soutien à Floyd et leur aversion pour Trump.
La manifestation, qui a commencé vers 22 heures HE, vendredi soir à l’extérieur de la Maison Blanche, s’était essentiellement calmé à 3 h 30 HE, samedi matin.
La foule s’est éclaircie et les agents des services secrets ont pu élargir leur périmètre et leurs barrières autour du parc Lafayette en face de la Maison Blanche.
Plus tôt vendredi soir, des manifestants à Washington, DC, s’étaient rassemblés et la Maison Blanche a été initialement verrouillée alors que la foule commençait à se déplacer vers cet endroit.
“Le personnel des services secrets aide actuellement d’autres organismes d’application de la loi lors d’une manifestation dans le parc Lafayette. Dans l’intérêt de la sécurité publique, nous encouragez tous à rester pacifiques “, ont tweeté les services secrets vendredi soir.
Le verrouillage de la Maison Blanche a été levé juste avant 8 heures : 30 h ET, alors que les manifestants ont marché dans différentes parties de la ville, avant de revenir plus tard dans la soirée.
CNN a contacté le département de police de DC pour commenter les affrontements de nuit.
Six arrestations ont été opérées lors des manifestations, ont confirmé les services secrets dans un communiqué samedi après-midi.
Plusieurs officiers et agents spéciaux de la Division en uniforme des services secrets ont été blessés après la violence de certains manifestants, selon l’agence.
“Aucun individu n’a franchi la clôture de la Maison Blanche et aucun protégé des services secrets n’a jamais été en danger”, a indiqué l’agence.
Cette histoire a été mise à jour avec d’autres commentaire des services secrets américains.

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *