Tensions Chine-Etats-Unis : “Tant Xi Jinping que Donald Trump ont intérêt à envenimer la situation”

Dialogue diplomatique musclé entre les deux plus grandes puissances mondiales.

Le lundi 27 juillet – après avoir ordonné sa fermeture trois jours plus tôt – la Chine prend possession du consulat américain de Chengdu. Un geste fort, en réponse à la fermeture du consulat chinois à Houston par les américains le 22 juillet dernier.

Partie de ping-pong inquiétante entre la Chine et les Etats-Unis. Le mercredi 22 juillet, les autorités américaines ont ordonné la fermeture du consulat chinois à Houston (Texas) considéré par les USA comme une « plaque tournante de l’espionnage et du vol de propriété intellectuelle », selon les mots du secrétaire d’Etat Mike Pompeo. Des agents américains étaient même entrés dans le consulat chinois de la ville du Texas, après avoir ouvert la porte à l’aide d’outils.

Réplique de la Chine trois jours plus tard, en ordonnant la fermeture du consulat américain à Chengdu (province du Sichuan). À la télévison chinoise, le 27 juillet, le drapeau américain est abaissé. Tout un symbole. Ce nouvel épisode arrive dans un contexte diplomatique déjà dégradé entre les deux pays, faisant craindre l’escalade. Jean-Philippe Béja, chercheur au CNRS et politologue spécialiste de la Chine, répond aux questions de Marianne sur cette nouvelle détérioration des relations sino-américaines.

Marianne : Ces événements marquent-ils une étape supplémentaire dans l’escalade entre la Chine et les USA ?

Jean-Philippe Béja : C’est difficile à dire. En soi, la situation n’est pas nouvelle. Cela fait déjà quelque temps que la tension montre entre la Chine et les Etats-Unis. Ça a commencé avec la guerre commerciale il y a déjà plus d’un an. Ça s’est accéléré avec la crise du Covid-19, même si, à ce moment-là, il y avait des signes de détente dans les relations. En janvier, Donald Trump faisait l’éloge de Xi Jinping pour son traitement de la crise sanitaire. Maintenant, c’est l’inverse. Le chef d’état chinois est carrément accusé par le président américain d’avoir répandu le virus dans le monde. De toute façon, Donald Trump est imprévisible. On ne sait pas si les choses peuvent empirer ou s’améliorer. Mais la Chine n’est pas non plus innocente : Xi Jinping a cherché par tous les moyens à profiter de la crise pour étendre son influence dans le monde.

Avec Marianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *