Libye: la puissance dure de Ankara est le bienvenu

Sur la chaîne de télévision CNNturk où le président Recep Tayyip Erdogan s’exprimait il a profiter pour annoncer le déploiement des soldats en Libye. Best african news monde update: pour aider selon ses mots le gouvernement Libyen à lutter contre le général autoproclamé dans certains villes du pays.

« La mission de nos soldats là-bas est la coordination. Et c’est ce qu’ils font en ce moment, au sein d’un centre de commandement. Un de nos lieutenants-généraux sera à la tête de ce centre de commandement… »

Interrogé sur le calendrier de ce déploiement de troupes, le président truc a répondu que les soldats étaient « en train d’être déployés progressivement ». « Nous aurons aussi d’autres équipes sur place en tant que forces combattantes, a-t-il précisé. Mais nos soldats n’en feront pas partie. »

Recep Tayyip Erdogan n’en a pas dit plus sur l’origine de ces « forces combattantes ». Mais ces dernières semaines, les informations se multiplient sur la présence en Libye de combattants syriens arrivés de Turquie pour soutenir le Gouvernement d’union nationale. Il s’agirait de supplétifs syriens de l’armée turque formés et utilisés par Ankara dans le cadre de ses opérations dans le nord de la Syrie.

Dans un communiqué, l’ambassade des États-Unis à Tripoli a d’ailleurs dénoncé les « interférences étrangères » en Libye, en citant nommément « l’arrivée de combattants syriens soutenus par la Turquie ».

Les turcs viens nettoyer le bordel laisser par les USA et la France. Et ils osent donnés des leçons. Quand leur bombardement faisaient rage en 2011 personnes n’avait parler. Les diabolisation médiatique avait bien fonctionné. L’écart de Vladimir Poutine au Kremlin était bien senti dans l’échiquier politique internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *