Guinée: Covid-19: le gouvernement guinéen prépare t'il un crime sanitaire contre son peupleBest African Societe News Update - ColorMag

Guinée: Covid-19: le gouvernement guinéen prépare t’il un crime sanitaire contre son peuple

L’alerte de trop sur une administration des guignols qui n’ont ni limite ni d’éthique et de responsabilité qui exerce sur un peuple épris de droits et de libertés fondamentales au sens large du terme. Le peuple de Guinée à simplement mal.

Je ne le souhaite pas, best african societe news update: mais au cas le Covid-19 arrivait à se propager en Guinée, les autorités du Pays doivent être prises pour responsables. (Les raisons…)

1- Non fermeture des frontières

Au moment où les États du monde se livrent à une course de prise de mesures contre la propagation du Virus mortel, celui guinéen fait preuve de moins d’inquiétude. Il retarde de fermer les frontières, (terrestres, aériennes et maritimes), pour limiter le risque de propagation de la maladie.

2- Négligence dans la prise en charge des malades

Les honnêtes citoyens qui après des contacts avec des malades, décident volontiers de venir vers les centres spécialisés dans le traitement des épidémies, (CTE de Nongo, par exemple), sont rejetés par les soignants. Une irresponsabilité notoire de la part du personnel médical, sachant que ces différents suspects risquent de retourner en famille développant ainsi une chaîne de contamination plus longue.

3- Insuffisance de communication

Sachant que la population guinéenne regorge un taux important d’analphabètes et que même des lettrés sont têtus et rétistants vis à vis des mesures préventives, ( Ebola), à mon avis le gouvernement devait multiplier les messages de sensibilisation et les traduire dans les langues locales du Pays.

4- Manque de rigueur

Le système sanitaire guinéen est à la fois défaillant, corrompu, faillible, incompétent, désordonné et passif. Ajouté à la négligence affichée des autorités à tous les niveaux, dans la lutte contre le Coronavirus, prions que le pire nous évite. Le manque de rigueur de notre gouvernement ressemble fort à un crime contre le peuple.

5- le maintien des élections du 22 mars

Ne pas mobiliser les gens et le confinement des personnes est l’une des premières mesures chez toutes nations soucieuses de la survie de leurs citoyens face à la pandémie mondiale. Le gouvernement, insensible et obstiné à son forcing pour son maintien au pouvoir souhaite, absolument et en dépit des risques ( contamination) et contestations tenir le double scrutin ( Législatives-référendum) le 22 mars 2020.

Je n’ai peut-être pas citer tous les points qui montrent combien de fois le gouvernement guinéen s’en fou de la santé publique. Si vous avez en tête d’autres points à rajouter, merci de les ajouter dans le fil des commentaires pour prolonger le débat tout en rappelant au gouvernement que Santé Avant Tout.

Par Ablaye Sadjo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mariobet
jasminbettipobetrestbeten iyi casino sitelerigüvenilir casino siteleri
banko tahminlerpulibet1xbetbetvolerestbet