France-Afrique: le franco béninois Kemi Séba est décidé pour que l’Afrique sorte du cfa

FRONT ANTI CFA: COMMUNIQUÉ SUR L’IMPOSTURE DU COLLECTIF “SORTIR DU FRANC CFA”

Le Front Anti CFA, structure inclusive initiée , best african economique news: structurée et financée integralement par l’ONG Urgences Panafricanistes , responsable des manifestations contre le Franc Cfa en 2017 et 2018 dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone et de la diaspora, condamne, avec la plus vive énergie, l’usurpateur Makhoudia Diouf, et son collectif FANTÔCHE “Sortir du franc cfa”, collectif dont il est le président et le seul membre. Coquille vide créee (en France où le citoyen senegalais Makhoudia Diouf réside depuis quelques années , tentant de se faire par tous les moyens accepter par les autorités) quelques jours après l’expulsion de Kemi Seba du Sénégal en 2017. De fait, son association (qui n’a JAMAIS participé aux mobilisations décisives de 2017 en Afrique) , a bénéficié du vacarme mediaticopolitique crée par nos militants du Front Anti-cfa, et du sacrifice de Kemi Seba (incarcéré de manière préventive pour l’acte du billet brûlé avant d’être acquitté puis expulsé), et s’est donné une double mission: Attaquer (pour le compte de ses maîtres) Kemi Seba à chaque fois qu’il le peut, afin de donner la SENSATION ERRONÉE QU’IL EXISTE UNE DIVISION AU SEIN DU CAMP ANTI-CFA, et promouvoir un remplacement du franc cfa (devenu INÉVITABLE par le biais notre travail acharné ) en douceur en maintenant des liens chaleureux entre l’Afrique francophone et l’oligarchie française.
Le Front Anti-cfa rappelle que malgré des différences de méthodologies, nous avons toujours convié à nos mobilisations les personnalités anti-cfa plus modérées qui le souhaitaient. Ainsi, Mamadou Koulibaly (courageux homme politique ivoirien, pas si modéré que cela du reste), Kako Nubukpo, Nicolas Agbohou, Ndongo Samba Sylla, ont tous participé à nos manifestations.
Nous rappelons aussi que nous avons toujours dans un esprit de partage, accepté de dialoguer avec des opposants déclarés (mais sincères) . Le débat des plus cordial avec notre adversaire politique Lionel Zinsou, (défenseur officiel du Franc Cfa et de la Francafrique ) est entre autre là pour le rappeler.
Par contre, le Front Anti-Cfa se montrera intransigeant avec les trolls tels que Makhoudia Diouf, qui tout en usurpant le fruit de nos mobilisations de terrain, se présente auprès de ses maîtres comme une alternative plus conciliante dans le projet de rupture du Franc Cfa, et surtout passe son temps à vomir sur Kemi Seba, quand ce dernier se trouve en prison ou en pleine période de persécution (cfr. ses arrestations au Burkina puis au Sénégal ).

Par la même, le Front Anti-cfa appelle à la responsabilité les quelques médias qui relaient, soit par manque d’information et naïveté , soit par corruption, les attaques perfides anti Kemi Seba de cette escroc notoire Makhoudia Diouf qui a toujours , depuis sa récente apparition, été considéré dans le milieu panafricaniste comme un individu téléguidé, ayant pour but de salir Kemi Seba, l’activiste politique qui à l’heure actuelle, risque le plus sa vie sur les questions relatives aux questions de souveraineté en Afrique francophone.

Ce combat politique générationnel n’est pas un jeu.
Depuis de très nombreux mois, nous avions choisi d’ignorer ses attaques et autres calomnies (c’est notre politique de manière générale), car au final personne ne l’écoute (voir pour ceux qui en douteraient la page Facebook de sa pseudo association). Mais dès lors que certaines presses (certaines sincères mais naïves, d’autres corrompues) ont décidé de relayer ses attaques ineptes, il était de notre devoir de répondre.

FRONT ANTI CFA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *