Election: Faut-il désespérer de la Côte d’Ivoire ? Best african news headlines Ivory Coast - ColorMag

Election: Faut-il désespérer de la Côte d’Ivoire ?

En Côte d’Ivoire, l’histoire a une fâcheuse tendance à se répéter. Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo… Vingt-sept ans après la mort du père de l’indépendance Houphouët la stabilité est compromise.

Les mêmes protagonistes continuent de s’affronter et le pays tout entier paraît revenu à la case départ. À qui la faute ?  Personnes ne veulent repondre. On se qualifie de tout les mots. Pourtant la responsabilité de chacun d’eux est engagés

«Dix ans de relance, de forte croissance, de stabilisation du pays et de réformes pour ça ? Pour, à nouveau, être étreint par la peur et voir toujours les mêmes s’entre-déchirer à l’orée d’une élection ? »

Cet investisseur suisse, qui connaît bien la Côte d’Ivoire pour y travailler depuis des lustres, n’a pas tort. Sur les bords de la lagune Ébrié, l’histoire a une fâcheuse tendance à se répéter. Jusque dans le casting de cette tragédie, laquelle oppose depuis près de trente ans l’actuel chef de l’État, Alassane Ouattara, à ses deux prédécesseurs, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, et à quelques seconds rôles qui aspirent au premier, comme Guillaume Soro, Pascal Affi N’Guessan, Mamadou Koulibaly, Albert Mabri Toikeusse, Marcel Amon-Tanoh, Kouadio Konan Bertin, et quelques autres. Vaste théâtre d’ombres, inextricable écheveau d’ego hantés par la haine, la rancune, à force d’alliances

Lire l’article comple sur JA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mariobet