Mali: IBK appelle après les attaques meurtrières, à «l’union sacrée»

Le ton est solennel, le discours direct. « L’attaque d’Indelimane, de Boulikessi, de Mondoro et toutes celles qui les ont précédées montrent la gravité de la situation que vit le Mali. Nous sommes en guerre », a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta lundi soir.

► À lire aussi : Mali: le groupe EI revendique l’attaque du camp militaire d’Indelimane

Posture offensive

Après de nombreuses pertes en vie humaine, le président malien appelle à l’union sacrée autour de l’armée nationale :

« Dans ces circonstances particulièrement graves où la stabilité et l’existence de notre pays sont en jeu, notre seule réponse doit être l’union nationale, l’union sacrée autour de notre armée nationale », a-t-il exhorté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *