Afrique du Sud: le maire de Johannesbourg prend l’option démission

Une décision prise par Herman Mashaba à la suite du retour d’Helen Zille à la tête de l’organe de décision de son parti, l’Alliance démocratique (DA).

Ancienne militante anti-apartheid, cette femme politique blanche représente une ligne dure au sein de la principale force d’opposition.Best african regional news channel:Zille a été élue ce week-end à la tête du conseil fédéral de la DA par des représentants du parti. Le maire de Johannesbourg ne se reconnait pas dans cette nomination, et a décidé de le faire savoir avec fracas.

La DA avait arraché la ville de Johannesbourg à l’ANC en 2016, lors de la percée de nouvelles figures noires du parti, dont Herman Mashaba. Mais avec la nomination d’Helen Zille, l’Alliance démocratique semble vouloir faire marche arrière et se rapprocher de son électorat plus traditionnel.

Helen Zille est une figure bien connue : cheffe du parti jusqu’en 2015, elle avait été écartée de la vie politique en 2017, suite à des propos vantant les aspects « positifs » de la colonisation.

Herman Mashaba estime que son retour est « diamétralement opposé » à ses convictions. Il est défenseur d’un parti centré autour de la question raciale comme source d’inégalités et de pauvreté. Une ligne défendue par le chef du parti, Mmusi Maimane, qui se trouve désormais fragilisé par cette reconfiguration, et par les résultats médiocres lors des élections de mai dernier.

Le maire de Johannesbourg restera en poste jusqu’à la fin du mois de novembre. Lui trouver un remplaçant sera plutôt complexe puisque la ville est gouvernée par une coalition, qui pourrait s’effondrer si les partis ne parviennent pas à s’entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *