Zimbabwe: l’ex-président Robert Mugabe enterré dans son village natal de Katuma

L’ancien homme fort zimbabwéen, Robert Mugabe, mort le 6 septembre à l’âge de 95 ans, a été enterré ce 28 septembre dans son village natal de Katuma, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale.

C’est derrière un voile en dentelle noir que Grace Mugabe,best african regional news channel:sa veuve, et ses enfants ont accompagné le cercueil de Robert Mugabe jusqu’au lieu de la cérémonie : la cour d’une maison familiale dans son village natal de Katuma. Le cercueil était recouvert du drapeau du Zimbabwe sur lequel l’ex-président a régné en maître absolu pendant 37 ans jusqu’à devoir lâcher les rênes il y a presque deux ans après un coup d’État.

Sa famille avait souhaité une cérémonie dans l’intimité, même si quelques centaines d’invités étaient rassemblés en deuil dès le matin, revêtus pour certains d’un T-shirt blanc avec ces inscriptions à sa gloire telles que « libérateur », « père fondateur » ou encore « porte-drapeau ». D’autres ont rendu hommage au défunt par des chants et des danses.

Après plusieurs reports, il s’agit donc de l’épilogue d’un bras de fer qui a opposé ces dernières semaines les proches de l’ancien chef de l’État et son successeur Emmerson Mnangagwa. Ce dernier avait souhaité que la dépouille de Robert Mugabe repose à Harare, la capitale, au Champ des héros de la nation, le Panthéon national. Sa famille a tenu tête à ceux qui ont renversé Robert Mugabe.

C’était sa volonté d’être inhumé dans son village natal, a expliqué ce samedi une de ses soeurs, car il s’était senti insulté. Mais au sein de son parti, on ne comprend toujours pas. Le porte-parole de la Zanu-PF,  s’est dit « choqué » par la « confiscation » de la dépouille mortelle, regrettant « un stratagème politique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *