Le bitcoin s’envole au-delà des 11.000 dollars

Après une traversée du désert, le cours de la plus connue des cryptomonnaies connaît à nouveau une forte augmentation. Il est au plus haut depuis quinze mois.

Le Bitcoin retrouve des couleurs. Ce week-end,Best african news monde update:le cours de la plus connue des cryptomonnaies a franchi le cap symbolique des 10.000 dollars avant de poursuivre sur sa lancée et de franchir la barre des 11.000 dollars ce lundi matin. Il s’agit-là de son maximum depuis quinze mois.

Après avoir connu une ascension fulgurante fin 2017, le bitcoin a frôlé les 20.000 dollars en janvier 2018, pour mieux retomber. Sa valeur a connu une correction drastique les mois suivants, pour descendre à moins de 4000 dollars. L’éclatement de la bulle semble toucher à sa fin. Depuis le début de l’année, le bitcoin remonte petit à petit la pente.

Sa valeur a presque doublé en six mois. Cette embellie bénéficie aux autres cryptomonnaies. L’ether, le litecoin ou encore le monero -réputé pour les anonymats des transactions qu’il permet de réaliser- voient aussi leurs cours respectifs augmenter de façon significative.

L’effet Libra ?

Les dessous d’une telle hausse restent encore opaques. Certains analystes, à l’instar de Joseph Young, tablent sur une popularité grandissante du bitcoin au niveau institutionnel et sur une activité plus importante des développeurs, et à la puissance de calcul qu’ils réclament de la part de leurs ordinateurs pour produire des cryptomonnaies.

L’argument le plus invoqué reste néanmoins la présentation du Libra, la cryptomonnaie de Facebook qui sera lancée en 2020. L’entreprise américaine a pour ce projet trouvé l’appui de vingt-sept partenaires de renom, dont PayPal, MasterCard ou encore Uber et Spotify. Son large écosystème, de près de 2,4 milliards d’utilisateurs mensuels, laisse entrevoir une adoption massive de cette nouvelle devise numérique et vient donner un éclairage nouveau au secteur des cryptomonnaies.

Le Libra reprend une poignée de caractéristiques du bitcoin. Cette devise est elle aussi chiffrée et son cours ne dépend d’aucune banque ni d’aucun gouvernement. Le Libra est néanmoins voué à être beaucoup plus facile d’accès que son aîné. Surtout, alors même que le cours du bitcoin est volatil, celui du Libra a vocation à rester stable. Il sera pour cela adossé à une réserve de devises réelles, dont le dollar, l’euro ou encore le yen.

Infographie: Nouvel emballement en vue pour les cryptomonnaies ? | Statista

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *