Guerre ouverte au sommet : Soro justifie sa bataille, Bédié fait trembler le régime : Ouattara s’accroche

Le courant ne passe plus entre Ouattara, Bédié et Soro. (Ph : DR)

La presse nationale du vendredi 21 juin 2019 est dominée par l’actualité politique,African news headlines Ivory Coast:qui met en scène les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, ainsi que l’ex-président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume. La question de la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) n’est pas non plus occultée.
Suite au conflit avec l’actuelle Président de l’Assemblée nationale (Pan), Amadou Soumahoro, pour la présidence de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (Apf), l’ex-Pan Guillaume Soro, dans une publication sur son compte facebook, justifie sa bataille. L’inter, Soir info et Le Temps rapportant les propos de ce dernier barrent à leurs différentes Unes : « On ne peut plus accepter la dictature ». Soro Guillaume confie qu’il ne se bat pas pour la présidence de l’Apf, mais bien au contraire, pour la démocratie et l’état de droit. Puis de poursuivre que l’un des objectifs de l’Apf, c’est la démocratie.
Le quotidien Le Temps qui annonce un prochain voyage de Soro aux Usa, explique pourquoi son prochain voyage fait peur. Ce confrère indique dans ses colonnes que Ouattara craint que derrière ce voyage d’études de l’ex-Pan, que ce dernier « ne dissimule adroitement un agenda politico-diplomatique destiné à mettre en difficulté le régime d’Abidjan »
Lg infos qui évoque à sa Une des tensions socio-politiques souligne : « Pourquoi l’arrivée de Bédié à Abidjan fait trembler le régime ». Ce quotidien mentionne également un complot contre « un probable voyage de N’Zuéba en Belgique ». Lg info explique que la peur de l’arrivée de Bédié à Abidjan est liée au fait que « c’est un contexte tendu que le sphinx de Daoukro décide de se rapprocher de ses militants, en ralliant Abidjan ».
La mise en circulation de la monnaie unique de la Cedeao entre en vigueur en 2020, ainsi en a décidé la récente réunion du Comité ministériel chargé de ladite monnaie au cours de sa session à Abidjan. Selon le quotidien Le Temps, le chef de l’État ivoirien ne serait pas chaud pour cette monnaie, lorsqu’il note à sa Une : « Opposé à la monnaie unique de la Cedeao : Alassane Ouattara s’accroche au Fcfa ». Le confrère rappelle dans ses colonnes qu’au mois de février 2019, à la sortie d’un entretien avec le président français Emmanuel Macron, le chef d’État ivoirien « s’est empressé de demander aux partisans du retrait du Fcfa de cesser de rêver ».
La polémique enfle toujours autour des propos tenus par Bédié. L’inter écrit que « Des partis d’opposition disent leurs vérités ; Anaky se fâche ».

Le Jour plus et L’Expression s’intéressent au débat sur la réforme de la Cei.

Ces quotidiens évoquent les propositions des partis politiques et des organisations de la société civile relativement à la composition de la Cei.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *