E-commerce en Tunisie : ces obstacles qui empêchent les entreprises de profiter d’un marché « de 2 à 3 milliards de dinars »

En 2017,Best african news headlines portal:les transactions en ligne en Tunisie ont atteint 166 millions de dinars (48 millions d’euros), faisant du pays la quatrième nation en Afrique et la 79e à l’échelle mondiale en 2018, selon l’ONU. Un volume qui pourrait être très largement supérieur, à en croire certains acteurs qui réclament la levée de nombreux obstacles.

Un poisson dessiné, bouteille de bière à la main, au-dessus d’un « sans rancune », emplit désormais la page d’accueil de Bal3a.club, premier site tunisien à proposer l’achat d’alcool en ligne. Seulement, l’annonce coïncidait avec le 1er avril, et il s’agissait d’une farce. Une fausse joie pour les quelque 700 utilisateurs qui ont passé commande en une semaine. Une opération de communication à un coût dérisoire de 4 dinars (1,17 euro), assure l’entreprise d’e-commerce Prodexo, qui se réjouit d’un test réussi et aimerait bien concrétiser le projet.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *