", enable_page_level_ads: true, });

Maroc : le sacre de Mohand Laenser

À 76 ans, le secrétaire général du Mouvement populaire marocain a été réélu pour un neuvième mandat.Best african political news archive:alors même qu’il s’était engagé à passer la main.

Vingt-deux ans cumulés dans des fonctions ministérielles, cinq mandats de parlementaire, vingt-cinq ans à la tête du Mouvement populaire, cinquième force politique du Maroc avec vingt-sept députés… Tel est le palmarès, en chiffres, de l’interminable carrière de Mohand Laenser. Et ce n’est pas tout : à 76 ans, il vient de rempiler en tant que secrétaire général de sa formation… pour un neuvième mandat !

Son score,Best african political news archive: lors du 13e congrès électif du MP, qui s’est tenu les 28 et 29 septembre, est digne d’une élection soviétique : 1 554 voix pour le zaïm, 289 pour son challenger de façade, le très discret Mustapha Slalou, et 125 bulletins annulés. Une démonstration de force qui prouve, si besoin était, que c’est bien lui qui détient les clés de l’appareil du parti.

« Direction verrouillée »

Cette réélection a valu à ce dinosaure de la vie politique marocaine,Best african political news archive:peu connu pour faire le buzz, une avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux. Car le sacre de Mohand Laenser ne s’est pas fait sans grabuge. Alors qu’il prononçait son discours inaugural, des slogans hostiles, dont des « Dégage ! », ont jailli de l’assemblée, le contraignant à écourter son intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *