", enable_page_level_ads: true, });

Massacres du 28 septembre 2009 : vers la tenue du procès ?

C’est un dossier en souffrance  qui commence finalement à trouver un chemin d’éclairage après tant d’annonces faites par le ministre de la justice garde des sceaux, Me Cheick Sako. Le ministère de la justice a déjà mis en place un comité de piloté chargé du dossier des massacres du 28 septembre 2009. Ce comité de pilotage, aura pour mission principale de cerner toutes les questions liées à l’ouverture vivement sollicitée du procès impliquant l’ancien aide de camp de moussa Dadis Camara, Aboubacar Sidiki Diakité alias ‘’Toumba’’ et autres cadres de l’administration guinéenne, dans le sensible dossier des massacres de 157  personnes le 28 septembre 2009 au stade du même nom.

Selon nos informations, ce comité de pilotage est composé de magistrats, d’acteurs de la société civile, de représentants de l’union européenne, du système des nations et des membres de sécurité.

Pour une bonne tenue de ce procès, l’Union Européenne annonce une somme de quatre cent-mille (400.000) Euros, ainsi que les Etats-Unis d’Amérique. Le système des nations Unis est aussi attendu à associer son image financière. D’ailleurs, l’institution s’engage par le biais de sa représentante en Guinée, dame Séraphine Wakana, d’accompagner le gouvernement pour faire toute la lumière dans cette affaire longtemps annoncée.

Ce procès se tiendra bel et bien en Guinée, une manière de promouvoir la crédibilité de la justice de notre nation aux yeux des citoyens, a rassuré le garde des sceaux. Mais pour le moment, aucune date n’est encore fixée pour sa tenue. Un premier défi auquel fera face le comité de pilotage en première ligne. Le ministre de la justice se veut rigoureux  en ce concerne  le travail du comité.

Voir ce procès s’ouvrir, sera un ouf de soulagement pour les 465 victimes de ce massacre fleuve, qui attendent avec impatience qu’ils soient situées sur leurs sors.

A suivre…

par globalguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *