", enable_page_level_ads: true, });

Le Président Sidya Touré reçoit la communauté internationale (UE, PNUD, USA, CEDEAO)

Le Président Sidya Touré a reçu ce jeudi 24 mai 2018, à son bureau à coleah, dans la commune de Matam, les membres de communauté internationale (UE, PNUD, USA CEDEAO) impliqués dans le dialogue inter guinéen, suite à la crise poste électorale.

Prenant part aux travaux du comité de suivi qui avaient été bloqués par le départ de l’opposition républicaine des discussions, la communauté internationale était venue recueillir les avis et les conseils du Président Sidya Touré, en tant que partie prenante, pour sortir du blocage sur les contentieux électoraux et aller vers l’installation des exécutifs communaux. « Nous sommes venus solliciter votre expérience pour faire évoluer les choses. Notre souhait et que le processus reprenne entre guinéens », a indiqué la représente du PNUD

Le Président Sidya Touré pour sa part a commencé par déplorer le fait que les discutions perdurent toujours autour du processus électoral en guinée, ce qui est pour lui causé par des élections mal organisée. Devant la communauté internationale, il a exprimé sa volonté de voir libérer les prisonniers politiques, maintenir le statuquo tout en allant vers la solution négociée pour les 12 circonscriptions en litige, afin de mettre rapidement en place ces exécutifs communaux. « Je préfère la solution négociée », a t-il déclaré.

Il a fustigé toute reprise des élections dans les quartiers, en déplorant tout choix des chefs de quartiers par les politiques. « Nous sommes opposés à toutes élections dans les quartiers », a t-il insisté
Pour les législatives à venir, il a demandé à la communauté internationale de fortement s’impliquer pour la qualification de ces élections. Il a averti la communauté internationale de tout faire pour que les fraudes et tripatouillages qui ont emmaillé les communales ne se répètent pas pendant les législatives : « on a un problème réel avec le processus électoral. Qu’on évite ce qui s’est passé lors des élections communales, si les mêmes choses se reprennent lors des législatives, nous retournerons dans la rue », a t-il prévenu.

Et de terminer, « c’est pourquoi, nous sollicitons une plus grande manifestation de la communauté internationale dans le processus électoral aux législatives prochaines »

Cellule Com UFR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *