Le journalisme un risque dans les pays comme la Guinee

L’annonce a été faite par Aladji Cellou, chef de la direction de l’Information et des Relations publiques de l’Armée. Dans une publication sur son compte Facebook, l’ancien collaborateur de Guineenews indique avoir fait ce qu’il fallait pour que « prennent fin » les poursuites judiciaires contre le journaliste Moussa Moїse d’Espace.

«Sans tambours ni trompettes, des semaines durant, sans pression, j’ai fait ce qu’il fallait faire pour que  ‘’ prennent fin ‘’ les poursuites judiciaires contre le journaliste Moussa Moїse d’Espace. Afin de construire des relations apaisées et confraternelles avec l’ensemble de la presse guinéenne !», a posté Aladji Cellou sur sa page Facebook.

 

Inculpé pour « atteinte au secret de la défense nationale », le journaliste Moussa Moїse Sylla était finalement poursuivi pour « diffusion de secret de la défense». Mais son procès, qui s’est ouvert en janvier dernier devant le tribunal de première instance de Mafanco, a jusqu’ici souffert de plusieurs reports.

Inculpé pour « atteinte au secret de la défense nationale », le journaliste Moussa Moїse Sylla était finalement poursuivi pour « diffusion de secret de la défense». Mais son procès, qui s’est ouvert en janvier dernier devant le tribunal de première instance de Mafanco, a jusqu’ici souffert de plusieurs reports.

 

«Toute ce que je peux vous dire c’est que l’Etat a désisté de sa plainte. La sagesse a fini par triompher et tant mieux. Pour moi, ça fait une de moins », s’en est réjoui Me Salif Béavogui, l’avocat du journaliste, joint au téléphone par Guineenews.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *